Journaux.fr  
chargement...
  COMPTE
  PANIER
   

Le Figaro Santé
N° 29 du 9 juillet 2021 M7733


Le Figaro Santé

DESCRIPTIF

La grande crise sanitaire du début 2020 nous rappelle chaque jour comme notre santé est précieuse, la nôtre et celle de nos proches. Quand elle est possible, la prévention est la meilleure des thérapies. Nous avons donc choisi, dans ce numéro, de vous parler d’un organe clé pour lequel il y a beaucoup à faire en matière de protection, de prévention et de stimulation : le ventre.

Le système digestif, l’intestin et ses charmes discrets, on en parle beaucoup depuis déjà quelques années. Et la grande majorité d’entre nous ont en tête cette expression : l’intestin, deuxième cerveau. Mais que recouvre-t-elle, aujourd’hui ? La recherche clinique a beaucoup progressé dans ce domaine. Notamment, elle en sait davantage et elle prend mieux en compte l’effet du microbiote intestinal sur notre humeur, et aussi, en sens inverse, les répercussions du stress sur les maladies chroniques de l’intestin.

L’équilibre du microbiote, ces 10 000 milliards de micro-organismes qui habitent notre ventre, est au centre de toutes les stratégies thérapeutiques. « Nourrissez-les bien ! » nous enjoint le Pr Harry Sokol, chercheur et clinicien à l’hôpital Saint-Antoine. Une alimentation riche en fibres végétales et parcimonieuse en graisses animales et en sucres est, en effet, le maître-mot de la prévention des maux de ventre, qu’ils soient communs comme le syndrome de l’intestin irritable ou plus sérieux dans le cas du cancer du côlon.

Les maux de ventre, ce sont aussi des maladies chroniques de l’intestin, invalidantes, déprimantes. Pour aller mieux, il y a des médicaments, et des perspectives de soin avec l’expérimentation de nouveaux probiotiques, ces « bonnes bactéries » qui peuvent aider à rééquilibrer un intestin en proie à l’inflammation. Vous lirez aussi dans ce numéro où en est la recherche clinique sur les transplantations de microbiote fécal, à l’hôpital et sous étroite surveillance, une piste dont médecins et chercheurs attendent beaucoup.

La médecine s’active pour notre ventre, mais nous pouvons, nous aussi, faire quelque chose. Des solutions existent, ponctuelles, certes, mais qui permettent un mieux-être : des plantes pour digérer, du renforcement musculaire abdominal contre les problèmes de transit, et, puisque le stress est l’ennemi de notre ventre, une pratique régulière de la respiration profonde. À ce propos, nous vous proposons dans ce numéro un éclairage sur le yoga, apprécié par plus de 2,5 millions de Français pour ses effets apaisants. Un véritable outil thérapeutique, notamment contre la douleur.

Partager
 
  6,90 €

En version papier

Acheter
 

En version papier

Achetez dès aujourd'hui les numéros suivants de "Le Figaro Santé"

Pre achat

DANS LE MEME RAYON

Journaux.fr

Le Figaro Santé

N° 29 du 9 juillet 2021


Le Figaro Santé

DESCRIPTIF

La grande crise sanitaire du début 2020 nous rappelle chaque jour comme notre santé est précieuse, la nôtre et celle de nos proches. Quand elle est possible, la prévention est la meilleure des thérapies. Nous avons donc choisi, dans ce numéro, de vous parler d’un organe clé pour lequel il y a beaucoup à faire en matière de protection, de prévention et de stimulation : le ventre.

Le système digestif, l’intestin et ses charmes discrets, on en parle beaucoup depuis déjà quelques années. Et la grande majorité d’entre nous ont en tête cette expression : l’intestin, deuxième cerveau. Mais que recouvre-t-elle, aujourd’hui ? La recherche clinique a beaucoup progressé dans ce domaine. Notamment, elle en sait davantage et elle prend mieux en compte l’effet du microbiote intestinal sur notre humeur, et aussi, en sens inverse, les répercussions du stress sur les maladies chroniques de l’intestin.

L’équilibre du microbiote, ces 10 000 milliards de micro-organismes qui habitent notre ventre, est au centre de toutes les stratégies thérapeutiques. « Nourrissez-les bien ! » nous enjoint le Pr Harry Sokol, chercheur et clinicien à l’hôpital Saint-Antoine. Une alimentation riche en fibres végétales et parcimonieuse en graisses animales et en sucres est, en effet, le maître-mot de la prévention des maux de ventre, qu’ils soient communs comme le syndrome de l’intestin irritable ou plus sérieux dans le cas du cancer du côlon.

Les maux de ventre, ce sont aussi des maladies chroniques de l’intestin, invalidantes, déprimantes. Pour aller mieux, il y a des médicaments, et des perspectives de soin avec l’expérimentation de nouveaux probiotiques, ces « bonnes bactéries » qui peuvent aider à rééquilibrer un intestin en proie à l’inflammation. Vous lirez aussi dans ce numéro où en est la recherche clinique sur les transplantations de microbiote fécal, à l’hôpital et sous étroite surveillance, une piste dont médecins et chercheurs attendent beaucoup.

La médecine s’active pour notre ventre, mais nous pouvons, nous aussi, faire quelque chose. Des solutions existent, ponctuelles, certes, mais qui permettent un mieux-être : des plantes pour digérer, du renforcement musculaire abdominal contre les problèmes de transit, et, puisque le stress est l’ennemi de notre ventre, une pratique régulière de la respiration profonde. À ce propos, nous vous proposons dans ce numéro un éclairage sur le yoga, apprécié par plus de 2,5 millions de Français pour ses effets apaisants. Un véritable outil thérapeutique, notamment contre la douleur.

Contact | Conditions générales | FAQ | RSS
© Copyright journaux.fr 2020. Tous droits réservés